España y Parker….

Début Mai 2011 à Madrid, Robert Parker du Wine Advocate  (Members Home Page)  as déclaré que  «la clé pour que les vins espagnols aient une place majeure sur le marché US, c’est la formation, la preuve par la dégustation. » Il as ajouté : « je n’ai jamais servi un vin espagnol à quelqu’un qui ne l’aie pas apprécié. ».. J’espére bien !!

Je sais que Parker est un spécialiste du marché US…  Mon analyse est différente de la sienne. L’impact de sa notation est telle que plus un « importateur » ne prends plus le risque d’acheter un vin sans qu’il ait déjà été adoubé par Parker et autres… Je reçois des mails de particuliers qui voudraient acheter l’un de mes vins… et pas un importateur pour relayer … « vas comprendre Charles !! »

Trouvé cette photo en tapant « robert parker sur google ».. C quand même plus sympa que Bob ou le Dr….

Une étude montre que 24% des touristes étrangers déclarent consommer plus de vins espagnols après leur séjour dans la péninsule ibérique. Toute les études montrent ces phénoménes, rien de nouveau..juste un rappel ! Selon cette étude, les touristes allemands, anglais, américains, belges et hollandais dépensent 221 millions d’euros chaque année en achat de vins espagnols. Il eut été intéressant de connaitre la répartition par tranches de prix…

Depuis quelques années Robert Parker soutient le potentiel viti-vinicole de l’Espagne et son aspiration à devenir l’acteur clé du marché mondial du vin. Il est ainsi fidèle à ses prédictions qu’il avait réalisé en 2005. Il prévoyait en effet que l’Espagne deviendrait un pays phare pour la viticulture (cliquer ici pour lire l’article de Vitispéhre listant ses 12 prédictions pour 2015)Sa réputation est telle qu’il réussiras à faire sortir de nouvelle pépites ( j’ai des copains qui viennent d’ailleurs d’avoir une note supérieure à 90…) mais j’espére sans l’aide de son acolyte, Dr Miller – une vrai catastrophe ambulante !

6 – Spain will be the star:
Look for Spain to continue to soar. Today it is emerging as a leader in wine quality and creativity, combining the finest characteristics of tradition with a modern and progressive winemaking philosophy. Spain, just coming out of a long period of cooperative winemaking that valued quantity over quality, has begun to recognize that it possesses many old-vine vineyards with almost unlimited potential. Spanish wineries recognize that they are trapped neither by history nor by the need to maintain the status quo that currently frustrates and inhibits so many French producers. By 2015, those areas that have traditionally produced Spain’s finest wines (Ribera del Duero and Rioja) will have assumed second place behind such up-and-coming regions as Toro, Jumilla and Priorat.

10 – Unoaked wine will find a wider audience:
Given the increasingly diverse style of foods we eat as well as the abundant array of tastes on our plates, there will be more and more wines that offer strikingly pure bouquets and flavors unmarked by wood aging. Crisp, lively whites and fruity, savory and sensual reds will be in greater demand in 2015 than they are in 2004. Wood will still have importance for the greatest varietals as well as for wines that benefit from aging, but those wines will make up only a tiny part of the market.

Robert Parker ha analizado el presente y prometedor futuro de los vinos españoles en el mercado norteamericano, en una mesa redonda junto con representantes de las bodegas españolas, el ICEX y el Ministerio de Medioambiente, Medio Rural y Marino (MARM) que se ha celebrado esta mañana en Madrid. La clave para conseguir una mayor presencia de los vinos españoles en EE.UU. es “darlos a probar, ha declarado Parker, quien ha añadido que es muy optimista respecto del futuro de los vinos españoles en el mercado norteamericano, de los que ha dicho:“nunca he servido un vino español a alguien a quien no le haya gustado”. Faltaria que le sirve algo malissimo… No es solamente « darlos a probar » si no que los « importadores US » no saben mas comprar y catar sin las punctuaciones del Parker, ni hacer la diferencia entre un vino que se beve joven y los vinos con mas caracter que necesitan mas tiempo para disfrutar el maximo… Mas Info: « Robert Parker analiza en Madrid el futuro de los vinos españoles en EE.UU. »

IVO

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :