Parker, Joselito, jabugo, pata negra…

dimanche, 15 mai, 2011

El mercado del Jamon-Jabugo esta actualmente en una situacion dificil. Pero en este mercado hay Bodegas o productores que siempre han sido « los mejores » !! Joselito hace parte de este grupo. Por eso, el pasado 4 y 5 de Mayo recibieron a Robert Parker, que no es solamente « el wine guru » ( eso es una tonteria..No hay wine guru sino gente que no entienden nada y que siguen, o gente que piensan saber y que esta pro o contra el !!). No conosco Bob personalmente, pero amigos que lo conocen desde « toda la vida » me dicen que un amante de la cosas buenas, y eso me lo puedo creer. A el le gusta los vinos buenos, i la buena comida.. pués como a mis amigos o a mi, pero « el » es un periodista que cuando dice una cosa todos lo escuchan i lo siguen, porque hay demasiado gente sin educacion del vino i de la buena comida en USA i tambien afuera…

Le marché des jambons en Espagne vas mal.Néanmoins dans ce marché des producteurs tirent leur épingle du jeu, continuant à produire des jambons de grande qualité !! Joselito fait de ces rares entreprises. Les 4 et 5 mai dernier ils recurent Robert Parker, qui en dehors d’être un journaliste réputé dans le vin est aussi un amoureux des bons produits et des bonnes tables… Je ne penses pas que le « Gourou » vas révolutionner le monde du Jambon- Pata Negra – , mais vu sa sphére d’influence et l’ignorance des consommateurs, cela ne peut que faire du bien à l’ensembles des bons producteurs de Pata Negra dont  Maximiliano qui fait partie de l’élite tout comme Joselito

En palabras del propio Robert Parker:

“El Jamón Joselito es el mas grande tesoro culinario de España y uno de los productos naturales mas finos del mundo. Probar Joselito es una experiencia singular e inolvidable. » (nota que Parker no habla Castellano !!)

« Le jambon Joselito est le plus grand trésor culinaire d’Espagne et un des produits naturels les plus fins du monde. Gouter Joselito est une expérience singuliére et inoubliable » (traduit par moi de l’espanyol, sachant que Parker ne parles pas Espanyol !!  

Claro que Joselito esta bien, muy bien, pero a mi me parece mejor, hoy dia, los jabubos de pata negra « Triple XXX » (triple equis – Curación mínima 24 meses.) de Maximiliano (www.maximilianojabugo.com) – Proceden de cerdos criados en libertad y engordados en los encinares de Andalucía, Extremadura y Portugal durante la otoñada.

Il est Clair que Joselito est trés bon voir excellent, mais en ce qui me concerne je préfères les Pata Negra  « Triple XXX » ou « Dos XX »  de Maximiliano (www.maximilianojabugo.com) – Les cochons viennent d’élevages ou ils sont en liberté à l’automne en Andalousie, Extremadure ou Portugal.

C’est un peu comme si on aime préfère plus un Vega Sicilia que d’autres préfèrent un Mauro ou un Pingus ou bien même un Vinya Tondonia, ou pour prendre des références de Grands vins français: Chateau Margaux o Latour o PetrusIl n’y en as pas un meilleur qu’un autre si ce n’est que l’on est dans  l’excellence, les différences, les subtilités, les moments de plaisirs….

Es un poco como si a uno le gusta mas un Vega Sicilia y a los otros les gusta mas el Pingus,  el Mauro o el Viña Tondonia o si hablamos de Grandes vinos de Francia: Chateau Margaux o Latour o Petrus… No hay un o mejor que le otro, si no que aceptar la excelencia i las diferencias i tomar los a momientos en los cuales tienes ganas y placer de hacerlo.

De toda manera aunque Parker no te lo dice, con el Jabugo Maximiliano Triple XXX o Dos XX, toma te una copa de S’Alqueria 2006… i con la paleta una copa de Pirata, ya podras disfrutar…

De toute façon et même si Parker ne te le souffle pas, avec le Jabugo de Pata Negra Maximiliano Triple XXX o Dos XX, prends un verre de S’Alqueria 2006…et avec l’épaule (paleta) un verre de Pirata pour te régaler…..

Para comprar El Jamon de Jabugo de Maximiliano -Pour acheter les Jambons : Nuestra tienda – Jamones Maximilano Jabugo

Para compra S’Alqueria o Pirata – Pour acheter mes vins: Vins – shop vinya ivo

« Bon profit « !

IVO


« Chez Roger »: Diner, cena, cata….

dimanche, 27 mars, 2011

« Chez Roger »… tel pourrait être la soirée passée entre amis pour fêter un anniversaire !!

20h40: J’arrives avec quelques minutes de retard…. Isabelle m’accueille,  une petite quinzaine à table dont le grand « Vincent » qui arrives de la dégustation de Fronton de la RVF……

* Charcuterie Corse « authentique »: Jambon, lonza, copa…. beurre & pain ! On attaque avec des blancs…

Rheihessen 1985 … Sublime d élégance, fraicheur… ça fait du bien pour commencer !

Vinia Tondonia 1992 blanc réserva un peu en retrait par rapport au précédent, mais son coté oxydatif est intéressant et accompagne bien la charcuterie.

Mastroberardino fiano d’avellino 2000  more maiorum (Mastroberardino, More Maiorum 2000 Fiano di Avellino from Jancis Robinson) Énorme, on le compare tous avec les plus grands Chablis, Meursault, Corton, C’est dire le niveau de ce vin….
* demi Homard et sa bonne mayonnaise…..
* Bar de ligne de 4,5Kg au court bouillon. impeccable et servi par Gilles qui as trés bien découpé la bestiole !
Edmond Vatan Sancerre  à Chavignol 1996: trés étonnant, j’aimes pas ses vins jeunes et là je trouve cela délicieux mais je ne retrouves pas le coté « sauvignon »…. je suis perdu !!
Chablis 1993 Raveneau  blanchots grand cru: Beau vin, trés minéral, grand plaisir !
Groner vertliner « Knoll » 20005 Autriche: quel vin de soif, un vrai régal .. j’ai découvert ce cépage il y as juste 4 -5 ans…. que cé bon !
Vincent Dancer 2001, Chassagne Montrachet 1 er cru  les clots: trés « Grand Bourgogne, hyper classique », droit comme un « I », C du pif, ça envoi bien !
* Daurade à la provençale…  et une délicieuse ratatouille d’asperges….
Zind Humbrecht 1994 Brand: Bien mais …. un peu décu, j’en attendais tant !
De Montille 1997 Puligny 1° Cru Les Caillerets: trés bon, agréablement surpris car j’avait été déçu par le domaine dans la verticale de ce cru faite avec « In Vino Veritas » : Verticale Cailleret De Montille
* Ventre Corse ou (tripe pleine) remarquable, mais bon j’aime bien les plats originaux ou qui ont du caractére…
Brunello di Montalcino, 1998 il paradisio di manfredi: vin souple, voir sucré; …je ne retrouve rien du « sangiovese », complétement atypique à mon sens…. ça se boit bien avec le plat. Seul, sans intérêt ! Je pense qu’un Lisini ou Fuligni sont bien bien supérieur !!
Jamet Côté Rôtie 1998: trés bon mais hyper classique, il me semble qu’il lui manque une dimension pour être un « grand vin »… un peu d’émotion peut être…
Clos de vougeot 1999 Confuron Coteditot dit « le gros …. »: superbe vin , grande classe, mais personne ne donne « Pinot Noir »….
La nuit avance…
* Lamproie à la bordelaise.. faite maison, je m’en léche encore les babines….
Chateauneuf  du Pape 1990 cru du montolivet pas mal….mais ne m’as pas laissé de grand souvenirs…
Canon 1985 Saint Emilion Grand Cru: sublissime, tout ce qu’on imagine d’un grand Bordeaux… et qui te le donnes …… mais bon j’en ai bu une quille en décembre à San Sébastian et je ne l’ai pas retrouvé…j’avais du oublier de le graver sur mon disque dur, faut dire qu’on étais sorti du restaurant un peu fatigué vers 19h00 !
Roberto Voerzio 1990 Barolo cerequio: trés beau vin, à point,  mais qui me semble trés différent de ce que je connais de cette grande région. Je le goute quand je vais dans le Piémont, jeune, et c’est la premiére fois que j’en bois un à maturité. Je préfère les styles plus classiques avec des Nebbiolo plus sur la finesse, sur la minéralité…
* Entrecôte grillée aux sarments …et finie en cuisine à cause de la pluie….
Joguet à Chinon  « Domaine du chêne vert » 1989 – trés bien, belle classe, élégance, terroir typé….Une belle découverte pour moi.
La Tour Haut Brion Graves 1982 …… énormissime. Quand Bordeaux atteint des sommets !
Vieux Château Certan 1990 Pomerol décevant, comme d’hab. Il en était de même à la dégustation verticale du domaine faite avec « In Vino Veritas »….
Trotevieille 1928 Saint Emilion …. Trés fin et frais, et dire que les bourrins actuels ne font aucun effort pour faire de grands vins ! quelle tristesse !
Léoville Las Cases, Saint Julien 1944 …..pas mal …à boire. …. pas d’autres souvenirs…. il se faisait tard…
Impérial 1957 réserva Rioja (petit millésime): Quel bonheur,  J’ai bu en décembre le 1959 qui étais déjà au panthéon des vins que j’ais bu, et là… idem ! Tout  pour lui, tout d’un Grand et un « Vrai Grand » pas ou peu connu en France et bien supérieur pour moi aux Vega Sicilia que j’ai pu avoir l’occasion de déguster ! (25€ en super marché en Espagne et dans les 100€ les vieux millésimes.. un cadeau !)
* Fromages: beau plateau avec  évidemment des fromages Corses en hommage aux amis de Roger venus de Corse !! …… OOOOOhhhhhh  Doumé, réveillllllleeeee !!
* Merveilleuses Merveilles faites aussi maison… légééééééééreeeeeees, comme de la ouate !! et juste sucrées comme il faut !
Georg Breuer, Eiswein 2000, sublime.. et puis une petite émotion en pensant à lui que j’ai eu l’occasion de connaitre !
Ostertag 1989: (bouteille avec de la terre su le col et sur létiquette..un peu space !!)  bien…
Château Pierre – Bise Quarts de Chaume 1995 ..bien typé loire, belle fraicheur.
Château Loubens 1962  Grand Cru, Sainte Croix du Mont. Superbe…. on comprends mieux pourquoi  les gens de Sauternes tremblent…
Sigala Rabaud Sauternes Premier cru Classé 1928….. La derniére bouteille de Roger,  robe Super foncé, un régal … j’aime bien au bas de l’étiquette: « Louis Lacoste Fermier »….
Scholtz Hermanos Malaga Lacrima 1931 (Espagne Andalousie) … notes de café, toujours une grosse matiére, bref éblouissant, et en plus Espanyol !!
04h30: le taxi viens nous prendre… il me laisse parcourir les 500 derniers mètres à pied et raméne  Fred chez lui ! ça fait beaucoup de bien de marcher un peu sous le crachin!
05H00: C bon d’être de retour dans mon lit et de continuer à rêver de belles bouteilles…
rrrrrrrrrrrhhhhhhhhhhh………RRRRRRRRRRRRHHHHHHHH……rrrrrrrrrrrhhhhhhhhhhh
En résumé: Tous les pays Européens produisant des Grands vins sont présent avec leurs appellations les plus prestigieuses:
Allemagne: Rheingau, Rheihessen
Autriche.
Italie: Campanie, Toscane et Piémont
Espagne: Rioja et liquoreux d’Andalousie.
France: Alsace, Bourgogne, Loire, Bordeaux, Rhône (côte rôtie et Chateauneuf du Pape…)
10h00 le lendemain matin.. la balance assasine annonce 3 Kilos de plus…. « Mierda »….!!!
Saludos…
IVO

El Asador – Burdeos…..Bordeaux !

vendredi, 27 février, 2009

Finalmente un restaurante con una cocina española classica, tipica i con platos de varios paisos de España !

Finalement un bon restaurant Espagnol à Bordeaux, avec des plats culinaires de toutes les régions d’Espagne.

Finally a good spanish restaurant in Bordeaux, with classic recipes from the various areas of Spain.

Lechon al Horno, Morcilla de Burgos, Arroz negro, Cocido, pintxos, tapas,….i una carta de vinos impresionnante en Francia con grandes vinos, vinos originales, vinos classicos i modernos…. o sea algo MUY raro !

…… et un carte de vins impressionnante. And an impressive wine list !

img_0034

(en la foto solo quedan las botellas de Vega Sicilia que hemos bebido depues otros vino muy buenos como, Dido, Petalos de Bierzo, y S’Alqueria !!  – On the foto on ly Vega Sicilia bottles are remaining after other delicious wines: Dido, Petalos de Bierzo and S’Alqueria..)

salqueria-single-photo-petite4

De vez en cuando flamenco i durante la temporada Toro , Torreros, afficionados, etc…. . Es decir que al dueño, Don Bernardo – aun que es francès – le gusta mucha la cultura española: exposiciones de pintores en temas varios.

img_0032(obras del pintor Bruno Grangé-Cossou, dessinateur, plasticien à Bordeaux )

Al final un local muy simpatico, con vida cuando hay un poco de gente, noches de flamenco  y donde se come y se bebe muy bien !!

El Asador – Quai de la Monnaie

33800 Bordeaux
05 56 33 11 53

EL ASADOR – Une invitation à la culture espagnole par la gastronomie – Accueil

 IVO